Test : Dynasty Warriors 6 : Empires



Dynasty Warriors 6 Empires est un spin-off de Dynasty Warriors 6.
Les spin-offs Dynasty Warriors fournissent aux joueurs de nouveaux modes de jeux et/ou permettent de combler les défauts de son opus original. C'est pour cela que Dynasty Warriors 6 Empires ajoute un personnage, de nouvelles cartes et réduit les clones.

Pour commencer, Dynasty Warriors 6 Empires a droit à ses DLC (contenus téléchargeables). Ce sont des vêtements pour le mode création de personnages et des musiques du premier Dynasty Warriors. Ces contenus sont satisfaisants, parfois des clins d'œil à d'autres séries.

Le mauvais gameplay de Dynasty Warriors 6 à été amélioré par Koei. Dorénavant ce n'est plus la peine de se fatiguer à taper pour pouvoir augmenter le niveau des combos puisqu'il faut le payer durant les phases de stratégie.
Certains personnages ont subitement été supprimés dans l'opus original. Et cela, certains fans ne l'ont toujours pas digéré. Pour se faire pardonner, ils ont fait un come-back fracassant au roi du Nanman, Meng Huo. En effet, son style est complètement modifié puisqu'il passe du statut de boule de graisse à tas de muscle. Radical. Content ou non de son nouveau style, les fans sont ravis de son retour. Sa nouvelle arme, le pilier de pierre fait de lui un des personnages les plus puissants du jeu. Ceci dit il y a toujours de quoi être mécontent. Un personnage n'en vaut pas six et si ce n'était pas suffisant les gameplays des personnages sont parfois défectueux (pour la version Pal en tout cas, la version Jap n'a rien démontré de tel), puisque certains coups ne fonctionnent pas et nous nous retrouvons à taper dans le vide. Heureusement que Koei change les armes de Ma Chao, Yue Ying, Ling Tong, Cao Pi, Zhang He et Taishi Ci. De quoi réduire les clones, et augmenter la durée de vie du jeu. La difficulté du jeu est variable selon vous, de facile à chaos, il y a une énorme différence et seuls les plus confirmés d'entre vous sauront faire face aux soldats du mode chaos et encore, ils auront du mal.

Le Mode Empire a bien changé depuis Dynasty Warriors 5 Empires. Maintenant on a droit à deux modes différents. Un mode " seigneur " et un mode " rôdeur ". Le mode Rôdeur est un mode plus au " service de... " et le mode Seigneur plus " je dirige... ". La présentation des dialogues est originale, et rend les personnages plus vivants. Mais les politiques sont décevantes et la possibilité de faire une embuscade a disparue, ainsi que d'avoir des bandits, des magiciens ou des archers dans ses troupes, mais nous pouvons toujours donner des ordres à ses officiers pendant la bataille. Un autre défaut qui lui persiste depuis toujours (ou presque) c'est le nombre de soldats de notre personnage qui sont inexistants.

Au début du mode Empire vous devez choisir entre plusieurs paramètres, du style, choix du personnage ou difficulté. Ensuite, vous avez le choix. Vous pouvez commencer votre quête en étant au service d'un seigneur du territoire où vous vous situez. Vous participerez donc à cet empire en tant qu'officier qui grimpera les échelons ce qui vous permettra d'avoir plus d'influence dans votre armée et ainsi proposer votre avis aux conseils de guerre. Si jamais vous n'aimez pas être au service d'un seigneur, vous pourrez rester en solitaire et vous battre pour votre compte dans des batailles mercenaires avec comme objectifs des missions à remplir. Et si vous avez envie de diriger votre propre empire, prenez la tête du territoire où vous êtes en lui déclarant la guerre. Le choix s'offre donc à vous selon comment vous voulez finir le jeu.
Le mode libre est absent du jeu, il est donc plus dur de jouer sans vraiment s'entreprendre dans une grande aventure. C'est vraiment lassant et nous pousse à abandonner le jeu plus vite, car dans le mode empire nous sommes obligés de garder les officiers de son armée. Il est compliqué de les changer à sa guise.

Pour le Gameplay, DW6 Empires à un peu changé le mode renbu. En effet, il suffit juste d'acheter le niveau de l'arme pour augmenter le niveau de combat et non de se battre énormément en ayant le risque de tout perdre. Koei étant dans la bonne voie, il continue en ajoutant 4 pouvoirs spéciaux à acheter. Du coup chaque personnage peut lancer des flammes, de la glace ou des chutes de pierres. Les officiers comme Wen Chou, ne sont que des clones de personnages tels que Lu Meng, Sun ce, Zhou Tai ou encore Sun Quan, mais moins puissants puisqu'ils ne possèdent pas les explosions comme celles qu'il y a à la fin de chaque musou. L'allure des chevaux est améliorée par rapport au 6, puisque du galop à l'arrêt ils ne freinent plus aussi brutalement, mais ralentissent tout simplement, ce qui est mieux. À pied, on peut escalader les montagnes se qui permet au joueur de se déplacer plus facilement sur le terrain.

Pour finir, parlons du mode création, comme nous le disions plus haut, les DLC apportent (gratuitement) de nouveaux costumes qui améliorent le mode création. Cependant moins complet que dans d'autres jeux, il est le meilleur mode création de Dynasty Warriors. Comme dans les autres DW, les styles de combats sont basés sur les personnages originaux.


Conclusion : Les plus de ce jeux sont le retour de Meng Huo, les changements d'armes des personnages, les nouvelles cartes, le mode rôdeur et seigneur.
Seulement les politiques ne sont pas intéressantes et le manque de choix stratégiques et tactiques fait perdre l'aspect stratégie du jeu. Il y a aussi des défauts gênant dans les gameplays des personnages.


GRAPHISME (16/20) :
C'est sans aucun doute que nous affirmons que ce jeu possède des graphismes étonnants. Les champs de bataille sont vraiment très beaux, malgré les plantes qui disparaissent il n'y a rien à dire. Les personnages réagissent très bien face au vent, les mouvements des gameplays sont plutôt bien ordonnés.

JOUABILITE (11/20) :
Le jeu réussi à nous procurer un nouveau plaisir grâce aux pouvoirs des personnages, de plus le renbu s'améliore. Mais un renbu reste du renbu, il est de manière général peu apprécié, en outre les défauts des gameplays font perdre la crédibilité du jeu face à l'aspect art martial.

DUREE DE VIE (13/20):
Plutôt bonne en mode empire, puisque désormais il y a plusieurs façons de finir le jeu avec pleins de personnages différents (en comptant les édités), mais sans mode libre, il manque quelque chose au jeu, mais on finit tout de même par se lasser du jeu.

BANDE SON (13/20):
Les sons du jeu sont dans l'ensemble réussis et correspondent bien à l'ambiance du jeu. Le choix des musiques rajoute au jeu des points ainsi que les DLC sur le premier Dynasty Warriors, mais un défaut est présent, certaines musiques des précédents opus ne sont pas présentes.

SCENARIO (14/20) :
Entre la révolte des turbans jaunes, Guan Du, Chi Bi et les trois royaumes, le scénario suit bien la série, cependant rien d'exceptionnel non plus.

NOTE FINAL (13/20) :
Ce que l'on retient le plus de ce spin off, c'est le mode seigneur, rôdeur et création bien rempli pour un Dynasty Warriors, de beaux graphismes et le retour de Meng Huo. Bref, on garde de Dynasty Warriors 6 Empires un bon souvenir, meilleur que Dynasty Warriors 6.


Par DirtyMonster, le 03/01/2011.


Copyright (C) 2005-2017. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSRejoignez la communauté sur notre forum