Test : Warriors Orochi Z


Musou Orochi Z, le cross-over ultime ?



Petit rappel. Musou Orochi Z ou plutôt, comme intitulé par chez nous en temps normal, Warriors Orochi Z (WO Z), n'est autre qu'une compilation regroupant les deux Warriors Orochi en un seul jeu avec, évidemment tout de même bien sûr, quelques améliorations, rajouts qui finalement, font qu'il est bon de se remettre à un WO dans ce monde de brutes...

Inutile de rappeler le concept du jeu, depuis le temps je pense que tout le monde a compris de quoi il s'agissait mais vite fait, un bref résumé de la situation tout de même. Ici il n'est pas question de prises de territoires sur sol chinois entre Seigneur de Guerre comme dans un Dynasty Warriors ou encore sur les terres japonaises de Samurai Warriors pour déterminer qui sera le nouveau Shôgun. Non, il s'agit bien de massacres de démons apparus suite à la venue d'Orochi, roi Serpent accompagné de son sbire, Da Ji, sur Terre. Le but de ce démon est de combattre les meilleurs guerriers de ces deux époques (rappelant certes ainsi un peu la philosophie de Lu Bu, vite fait disons) et de ce fait, il a fusionné ces deux mondes. C'est ainsi que d'anciennes rivalités entre Seigneurs sont mises de côtés pour faire face ensemble à l'ennemi tandis que d'autres préfèrent se ranger du côté du démon agissant selon leur propre intérêt pensant ainsi faire le " meilleur " choix.

C'est d'autant plus intéressant de suivre la destinée de ces personnages que l'on côtoie maintenant depuis plusieurs années. Car il y a une réelle interaction entre les personnages des deux différentes franchises et donne même lieu a des situations très différentes les unes des autres et parfois même, très amusantes. Bien que la situation ne soit pas à leur avantage, les guerriers n'en perdent pas pour autant leur humour et le fait d'avoir, ici, les deux jeux en un seul, permet une immersion encore meilleure. Même plus besoin de changer de disque pour pouvoir continuer l'histoire, tout est disponible dès le départ pour notre plus grand bonheur.

Serait-ce donc là le seul intérêt du jeu d'avoir les deux réunis ? Et bien non... Koei, certes parfois flemmard il faut bien l'avouer, a tout de même pensé à rajouter quelque chose de très pratique, tellement qu'il était évident pourtant que cela aurait même déjà du être intégré déjà dès le deuxième Warriors Orochi. La personnalisation PERSONNELLE de l'équipe en mode multi-joueurs ! Et oui, plus besoin de prendre les mêmes personnages dès que l'on joue à deux. Fini les rivalités pour savoir qui prendre, et quelles armes monter. Une modification plus que la bienvenue.

De plus, du contenu a été rajouté en portant les jeux sur PS3. Quatre personnages sont appelés en renfort :

Ces deux derniers étaient déjà jouables en mode défi dans WO2.

Et ainsi, de nouveaux " rêves " sont disponibles. Certes, c'est léger mais c'est largement suffisant pour permettre aux fans de se remettre au boulot et passer des dizaines d'heures de jeu devant leur TV et plus que rentabiliser leur achat puisque le mode histoire n'est qu'un copié collé des jeux originaux et que l'on y fait vite le tour.

Autre point sympathique sans être exceptionnel est l'option de pouvoir choisir un quatrième habit pour chaque personnage. Ainsi, les guerriers présents dans Dynasty Warriors 6 héritent de leur tout nouveau look, et pour les autres, l'habit secondaire de l'opus précédent dont ils sont issus.

Malheureusement, si le passage à la HD a permis un petit lifting au niveau des graphismes, les textures sont un peu plus lisses, le gameplay souffre toujours autant de ralentissement dès que l'on passe en mode multi-joueurs. Très dommage car le plaisir de jeu, bien que toujours présent, en pâtit. Depuis de nombreux opus, de nombreuses franchises, de nombreuses années, il aurait été normal, que maintenant, ce problème soit enfin résolu.

Il y a tout de même quelque chose qu'il faut souligner encore, le jeu a été annulé hors de l'archipel nippone. Il n'est donc disponible qu'en import et de ce fait, en japonais, malheureusement, sous-titré japonais. Que cela n'arrête pas les fans pour autant, il est aisément facile de jouer à ce genre de jeu tout en ne comprenant que quelques mots voir rien de cette langue et aussi disponible à des prix plus que raisonnables sur le net.

L'on retiendra de Warriors Orochi Z, que l'ultime Cross-Over de Koei, malgré quelques défauts encore présents, est maintenant sorti et qu'il sera maintenant difficile de continuer sur cette franchise qui a touché son but avec cet épisode. Que va nous réserver Koei pour la suite ?


Points forts
  • Compilation des deux Warriors Orochi sur un seul jeu
  • Présence de nouveaux personnages, certes facultatifs, mais intéressants
  • Nombreux rêves en plus
  • Ajout des habits de Dynasty Warriors 6
  • Personnalisation PERSONNELLE des équipes en multi-joueurs !

Points négatifs
  • Aucune localisation du jeu
  • Ralentissement en mode multi-joueurs (encore et toujours)
  • Déroulement du jeu déjà connu


Graphismes : 14/20
Sans pour autant être époustouflants pour de la PS3, Warriors Orochi Z sait rester humble et proposer des personnages modélisés de façon correcte dans des décors de la lignée des autres jeux de l'éditeur, à savoir très corrects mais toujours assez vides (aucune interaction possible). A quand de réelles interactions avec le décor dans un Dynasty Warriors like ?

Jouabilité : 16/20
Reprenant ce qui a fait le succès des épisodes précédents, Warriors Orochi Z ne déroge pas à la règle et propose même un système d'équipe à trois personnages plaisant à utiliser. Nul besoin de quitter/finir une mission pour changer de héros.

Durée de vie : 18/20
Avec les deux scénarios, le mode rêve et les différentes armes et habits à débloquer ainsi que les trophées propre au système PS3, Warriors Orochi Z a de quoi vous garder au chaud durant de longues nuits d'hiver ou loin des coups de soleil l'été à la plage.

Bande-son : 15/20
Reprenant les thèmes des jeux originaux, les musiques s'accordent parfaitement à l'ambiance du soft, oscillant entre folklore et rock. Il n'y a cependant rien à dire concernant le doublage, japonais évidemment, de qualité.

Scénario : 8/20
Rien à dire... Si ce n'est qu'il fallait un scénario pour regrouper les deux univers et que malheureusement, le résultat n'est pas toujours là.

Appréciation générale
Warriors Orochi Z n'est pas le jeu indispensable à toute ludothèque mais pourtant, il a un petit quelque chose qui fait que l'on peut s'y intéresser. Certes il est en japonais mais pour ce que le gameplay demande, il ne faut pas non plus avoir un QI de 200. Au joueur de savoir s'il est assez fan et/ou en manque de beat'em all pour franchir cette barrière. Mais en tout cas, WO Z est certes le jeu que tout fan des deux franchises attendait, réunissant tous les héros qu'il pourrait chérir et créer SA propre combinaison pour aller massacrer des milliers de soldats.


Par Cao Pi, le 03/01/2011


Copyright (C) 2005-2018. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSRejoignez la communauté sur notre forum