Test : SAMURAI WARRIORS 2 : Empires (Playstation 2/XBOX 360)


Cet épisode de la série des Samurai Warriors est un add-on tout ce qu'il y a de plus normal quand on parle des séries phares made in KOEI. Après nous avoir fait revivre l'histoire des Trois Royaumes avec 5 épisodes et leurs extensions, KOEI s'est mis à l'œuvre du Japon du XVIe siècle avec à la clé un changement d'univers. Après un épisode pas si mauvais, ils nous en remettent une couche avec un Samurai Warriors 2 qui s'est vu  attribuer une suite :

Samurai Warriors 2 : Empires


Des suites qui se ressemblent…

                Avis aux connaisseurs des épisodes Empires de KOEI. Ce dernier n'est autre qu'une simple copie du DYNASTY WARRIORS 5 : Empires. En effet, il n'apporte aucunement de réelles nouveautés au concept du jeu et le principe reste bien évidement le même. Vous vous retrouvez toujours aux commandes de votre territoire et avez le devoir de mener votre fief à la conquête totale du pays en terrassant les plus dangereux et les plus puissants daimyo voire Shogun que le Japon put connaître comme Nobunaga Oda, Hideyoshi Toyotomi ou Ieyasu Tokugawa. Cette suite aurait pu être un peu mieux réalisée mais niveau graphisme, reste tout ce qu'il y a de plus simples et ne change en rien par rapport à la version originale.


Quelles améliorations qui permettent une immersion plus poussée.

                Même si les améliorations ne sont pas absolument observables au premier coup d'œil, elles nous permettent tout de même d'avoir un peu plus de plaisir à jouer. Lors des phases de stratégie, de nouvelles options ont été ajoutées et permettent au joueur telles que des tactiques à utiliser en pleine bataille pour accentuer le niveau d'attaque, de défense ou la vitesse : cette dernière pouvant au niveau maximum, augmenter le moral des généraux au maximum avec attaque et défense multipliées par 2 à tout moment. Vous avez aussi la possibilité d'acheter ou recevoir des chevaux pendant le mode Empire, vous aidant à vous déplacer plus vite lors d'assaut ou de défense de territoire.

L'ajout de mines, permettant d'augmenter l'or reçu, offrira au joueur un accès plus rapide à des gains plus lucratifs, qui lui permettront bien sûr de lui conduire à un déficit majeur si vous vous retrouvez dans un manque de chance absolu. Une affection toute particulière à la culture des terres qui donne lieu à un bénéfice du prix du territoire c'est-à-dire que les gains reçus à chaque tour augmenteront à chaque fois que vous cultivez votre terre.

En augmentant la taille de votre fief, vous aurez la possibilité de recevoir un nouveau rang grâce à la Cour Impériale. Cela dit, ça ne vous apportera que peu de nouveautés dans le jeu lui-même.

Vous pourrez aussi dompter des chevaux pendant les phases de stratégie pour pouvoir vous déplacer plus rapidement lors des phases de combat. Ils monteront de niveau tout comme vous et les meilleurs d'entre eux auront l'occasion d'apprendre des capacités comme brûler les ennemis sur qui vous foncez.

Lorsque  vous commencerez le mode Empire, vous aurez alors la possibilité de choisir de vous attaquer au territoire Nippon ou bien directement vous attaquer à un scénario sur une petite partie du Japon, un scénario régional vous offrant la possibilité, lorsque vous l'aurez terminé, de vous attaquer l'unification du Japon tout en gardant les territoires qui auront été à vous par la suite.


Ce qui change de l'original.

                Bien naturellement, le jeu compte les officiers déjà présents dans le 2 mais vous avez l'opportunité d'essayer Shibata Katsuie et Kojiro Sasaki, deux personnages disposants de leur visage dans le 2 mais non jouables. On retrouve bien sûr les nouveaux comme les anciens et la possibilité d'utiliser les personnages normaux montant le nombre de personnages jouables à 400.

On notera aussi l'apparition d'un mode Edition qui fut hélas absent de la version initiale de Samurai Warriors 2. Grâce à lui vous aurez accès à toutes les armes des personnages présents avec une restriction en ce qui concerne les armes dédiés aux femmes, elles ne peuvent être attribués qu'à des édités de types féminin, ce qui n'est pas le cas en ce qui concerne les armes des hommes car vous pouvez très bien créer une femme avec un Sansetsu d'Hideyoshi Toyotomi.

Le jeu ne dispose pas non plus d'un mode Duel mais tout de même d'un mode Libre permettant au joueur de faire ou refaire une bataille mythique du côté des assiégés ou du côté des assiégeants avec le risque de se faire tuer et perdre le territoire.

Vous aurez toujours l'opportunité d'apprendre les techniques des ennemis avec plus de chance pendant les combats étant donné que les adversaires peuvent revenir sur le champ de bataille un certain nombre de fois.

Vous pourrez toujours jouer avec un ami pour aller sauver le Japon tout comme les autres épisodes de KOEI. Il faudra juste, comme les autres Empire de la série, appuyer sur le bouton START lors du choix des officiers partant à la conquête/défense du fief.

Une autre différence par rapport à Samurai Warriors 2 se situe au niveau du Musou. Vous pouviez exécuter un double Musou avec quelqu'un de proche mais avec cet opus, vous avez la possibilité d'en faire un jusqu'à 4 ce qui donne dans l'ordre des éléments par groupe de personnes :
  • Vous-même et un personnage contrôlé par l'ordinateur : élément foudre
  • Vous-même et deux personnages contrôlés par l'ordinateur : élément glace
  • Vous-même et trois personnages contrôlés par l'ordinateur : élément vent.


Conclusion

                Pour un fan de la série directe, ce jeu peut ne pas faire l'unanimité malgré quelques améliorations par rapport à Dynasty Warriors 5 Empire. Ensuite les autres qui ne connaissent pas vraiment la série des Empire pourra très bien y prendre goût et vouloir le finir comme il se doit. Bien évidement, les graphismes restent identiques à Samurai Warriors 2 mais si vous avez aimé Dynasty Warriors 5 Empire et jamais touché à un Samurai Warriors de votre vie, essayez-le.


Test par Hideyoshi Toyotomi alias Hidey, le 27/06/07.


Copyright (C) 2005-2018. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSRejoignez la communauté sur notre forum