Nioh 2

Cliquez pour agrandir l'image

Le “Die and Retry”, un style de jeu qui s'est illustré par le passé avec Demon's Soul et qui a pris toutes ses lettres de noblesse avec ses “suites” : les Dark Souls... Clairement, nous sommes de base, dans un registre que tout le monde pourrait ne pas apprécier et qui en découragerait plus d'un, moi le premier.
Pur des amateurs de Warriors que nous sommes pour la plupart, il n'est pas toujours évident de faire la discrétion et la tactique. Le bourrinage primant sur le reste !
Pourtant, passer à un jeu comme Nioh, réalisé par nos amis de chez Tecmo et non Koei, plus exactement la TeamNinja, les créateurs des Ninja Gaiden, cela permet d'avoir un peu de sang neuf dans le registre et surtout de sortir de sa zone de confort.

Ils n'en sont d'ailleurs pas à leur premier essaie car nous allons nous attaquer au 2e opus sorti récemment. A noter que le premier Nioh, sorti en 2017 a réussi à s'écouler à plus de 3 millions d'exemplaires. Un très beau parcours pour du KT ! Il était donc tout naturel qu'ils tentent de nous proposer une suite.

Et c'est donc avec ce Nioh 2 que nous allons faire un petit tour. Partons dans en guerre ! Pendant la période de l'histoire que je préfère : Le Japon Féodal et ses Daimyos !


Cliquez pour agrandir l'image

Et commençons par le commencement : l'Histoire.
On va commencer par un petit rappel sur le premier épisode. En effet, Nioh premier du nom nous a narré l'histoire de William, un Anglais qui finira par devenir un samourai à la solde du futur Shogun : Tokugawa Ieyasu et le jeu nous conduira jusqu'à la campagne d'Osaka dans ses DLC.

Pour rester dans le même registre historique, il était difficile de proposer un jeu qui se déroulerait après puisque nous sommes déjà entrés dans l'ère Edo, c'est pourquoi ils ont alors décidé de nous inviter aux faits d'armes s'étant déroulés sur la 2e moitié du XVIe siècle, durant la période Nobunaga/Hideyoshi.

Tout d'abord, le jeu vous proposera de créer votre personnage avec un créateur de personnage nettement plus développer que ce que KT a l'habitude de nous offrir. Vous aurez le choix d'avoir un homme ou une femme mais il faudra savoir que le jeu vous traitera comme “protagoniste de sexe masculin” puisque vous serez traités comme “le fils” d'un personnage que vous rencontrez rapidement dans le story.
Dans les grandes lignes, vous êtes un enfant mi-humain, mi-démon né d'une union entre un Daimyo et une femme démon vous amenant à avoir le pouvoir de vous transformer en démon.

 
Cliquez pour agrandir l'image

Durant votre aventure, vous croiserez d'illustres généraux qui auront marqué la période du Sengoku Jidai en commençant par Tokichiro Kinoshita, qui atteindra son nom ultime : Toyotomi Hideyoshi mais vous croiserez comme déjà dit plus haut des grands noms comme Nobunaga, Mitsuhide, Katsuie, etc.
Il vous sera aussi amené de rencontrer quelques personnages uniques au jeu dont la mystérieuse tueuse de Yokai : Mumyo. Cette jeune femme, toujours armée de son Glaive risque de ne pas apparaitre dans l'histoire pour rien. Terminez le jeu et vous comprendrez son rôle.

 
Cliquez pour agrandir l'image

Le principe du jeu consiste, comme son ainé, à traverser le Japon par “période” mais se déroulera sur une période plus étalée que son prédécesseur. Vous commencerez peu de temps avant la première bataille majeure de Nobunaga et le jeu vous permettra d'avancer au fil de l'aventure jusqu'à l'avènement d'Hideyoshi comme cité en amont. Chaque période sera lié à une zone bien spécifique d'action ce qui vous permettra d'aller faire un tour sur les champs de bataille d'Okehazama tout allant combattre dans le château de Kitanosho (chez Katsuie Shibata si vous préférez)

Voilà un peu l'évolution de l'histoire.
Ce genre de jeu nous amène à affronter des humains et des Yokai de différents gabaries. Il vous arrivera affronter des boss comme Yoshimoto Imagawa mais ne pensez pas vous dire qu'il n'y aura pas de beaux gros Yokai venant du bestiaire japonais comme Gyuki...

 

Comme son nom l'indique “Meurs et re-essaie" vous propose simplement de tenter votre chance, d'affronter des ennemis en petit groupe (surtout en petit groupe sinon vous êtes morts en fonçant dans le tas à la sauce Warriors). La chose la plus simple restera la maitrise de l'esquive et la récupération du KI.
Chaque coup que vous portez à vos ennemis fera diminuer votre KI (ou endurance pour mieux comprendre). Si vous avez réussi à totalement vider votre jauge, il vous faudra quelques secondes pour récupérer et si vous ne souhaitez pas “mourir !” priez que vous ne soyez pas encerclés ! Tout ceci se trouve déjà dans le premier opus donc je ne m'éterniserai pas sur ce sujet.

 
Cliquez pour agrandir l'image

La nouveauté du gameplay nous vient de la transformation en Yokai lorsque votre jauge esprit est remplie !
Les esprits, anciens comme nouveaux, sont classés en 3 catégories : Brute, Féroce et Fantôme. Chaque catégorie offre sa forme et les attaques qui en découlent une fois transformés. Les esprits permettent aussi de réaliser un “Contre Explosif” si vous avez le bon timing. Ce système permet de donner un bon coup bien costaud à l'ennemi qui sera en face de vous et vous aurez toujours un moyen de connaitre QUAND il faudra le lancer. Les ennemis, lorsqu'ils vous lanceront leurs grosses attaques, seront entourés d'une aura rouge et c'est à ce moment-là qu'il faudra lancer votre Contre Explosif afin de faire diminuer le niveau Yokai de votre adversaire et, comme dans le 1, une fois au plus bas, vous permet d'enchainer votre adversaire.

 
Cliquez pour agrandir l'image

Autre ajout, de nouvelles armes ont fait leur apparition. La paire de Tonfa et le long Katana sont apparus grâce aux DLC du premier opus mais ils ont rajouté les Doubles Hachettes, un système de combat rapide qui permet d'avoir une petite rapidité intéressante au corps à corps et peuvent être “lancées” vers l'avant en attaque forte.

 
Cliquez pour agrandir l'image

Le Glaive est la seconde arme ajoutée et il pourrait être assimilé à une Naginata pour vous faire une idée. La portée de l'arme rivalise avec la lance et son gameplay nous fait une attaque relativement rapide pour attaquer.

Vous récupérez des parchemins élémentaires ou il vous sera possible de les fabriquer grâce au pouvoir Onmyo tout comme le premier opus mais ils ont retiré des éléments par rapport au premier opus et nous nous retrouvons avec un simple “Feu/Eau(Glace)/Foudre” ainsi que “Corruption” et “Pureté”
L'élément Corruption, il vous faudra récupérer des armes “maudites” qui sont apparentées à des Yokai déchus et une jauge se remplira au fur et à mesure que vous attaquez. Une fois remplie, votre arme sera entourée d'une aura violette.

 
Cliquez pour agrandir l'image

Terme de gameplay, nous en sommes donc à un Nioh 1 version plus. De même que la bande originale. Nous restons sur un domaine musical inspiré du domaine traditionnel et nous nous retrouvons avec un thème pour chaque Boss. Les dialogues ont aussi été parfaitement doublés et vous immergent davantage dans l'ambiance féodale. Cela nous permet de nous implanter dans l'univers.

Par contre, autant la musique est agréable, autant les graphismes sont dans la lignée du premier opus. C'est propre et les effets de lumières sont bien travaillés
Les graphismes des cinématiques restent agréables, les mouvements labiaux restent aussi très agréables. Cela serait intéressant que ces techniques Tecmo soient utilisées pour les prochains jeux Koei.


Cliquez pour agrandir l'image

Cela dit, chaque bataille du scénario disposera de son level design propre mais le contenu restera pour le moins "pauvre". Des petites maisons disposées ici ou là avec de la forêt et des ennemis. Bien entendu, il ne faudra pas en rester à cet aspect car la profondeur du jeu ne se résume pas à son environnement mais d'avantage à son folklore et ses traditions ! Si vous appréciez vous balader dans cet univers, vous n'aurez aucun soucis à parcourir l'histoire en découpant, décapitant et tirant des flèches et autres munitions d'arquebuse sur vos adversaires!
Dans les grandes lignes, le jeu n'est pas plus facile ni plus dur que son prédécesseur. Vous aurez la possibilité de recruter des tombes alliées pour vous aider le long de votre mission en échange de Coupe Ochoko contrairement au premier opus qui ne vous permettait que d'affronter des héros tombés sur le champ de bataille.

 

Vous l'aurez compris, ce deuxième opus apporte des améliorations intéressantes, une évolution du gameplay pour faire davantage de dégâts et nous narre les faits de la montée d'Hideyoshi d'une façon intéressante et plus sombre qu'à l'accoutumé.
Si vous avez déjà torché Nioh premier du nom, cet opus sera un véritable plaisir de retrouver l'ambiance du Japon féodal avec un gameplay déjà connu mais revu au gout du jour avec des options supplémentaires, la possibilité de tester de nouvelles armes, combattre de nouveaux Yokais, rencontrer de nouveaux esprits et personnages, vous retrouverez donc rapidement vos marques.

Vous n'êtes pas adeptes du Die and Retry ? Prenez votre mal en patience et essayez, essayez et continuez ou essayez, essayez et abandonnez... Il est clair que si vous n'avez pas la technique de l'esquive et ne parvenez pas à reprendre votre Ki à temps, vous pourrez passer votre chemin et revendre votre jeu.

 
Cliquez pour agrandir l'image

Il est clair que je serai mort un nombre incalculable de fois durant mon épopée, la frustration était bien présente mais en étant arrivé au bout, j'espère que nous retrouverons une partie du bestiaire dans un prochain Toukiden ainsi qu'un système de personnalisation d'avatar dans la même veine et combattre des Oni avec des tonfas bien puissants pour remplacer les gantelets... Ca serait cool !



Par MioKyun, le 11/05/2020


Copyright (C) 2005-2020. Tous droits réservés.Cliquez ici pour vous abonner à ce flux RSSRejoignez la communauté sur notre forum